Parmi mille et un dessins de Paul Armand Gette

Le Studiolo Galerie de France, Paris, France15/03/2018 - 21/04/2018

Le dessin est pour moi une forme d’écriture plus rapide que l’écriture et moins encombrée par l’orthographe et la syntaxe. En lisant les écrits de Paul Klee, je découvre que pour le pratiquer il n’est pas nécessaire de savoir dessiner, c’est alors que j’ose m’y risquer timidement et progressivement, j’y prends goût, et me mets à dessiner d’abondance autour des années 80, années où je remplace les petites filles par leurs culottes. Déjà qu’avec elles c’était intime, mais avec le petit linge ça le devient encore plus. C’est peut-être la raison qui fait qu’étant indubitablement intime, pour voir le dessin il faut s’en approcher à presque le toucher. Je proposerais de le lécher soit avant soit après, ce qui ne manque pas de lui conférer une qualité qui ne manquera pas de séduire l’amateur ! Donc, je dessine des culottes et ensuite ce qu’elles dissimulent, mais aussi des galets, des fleurs, des insectes, des loukoums… Je ne pratique pas un dessin d’observation mais la plupart du temps un dessin du souvenir et je n’ai que lui présent à l’esprit. Paul Armand Gette Paris février 2018

I believe that drawing is a much faster way of writing than writing itself, and much less impeded by spelling and syntax. In going through the writings of Paul Klee, I found out that in order to read his work there is no need to know how to draw, and therefore I ventured to do it, tentatively and by degrees, and I came to like it. I started drawing extensively in the 1980s, when my little girls were to be replaced by their knickers. I already was on intimate terms with them, all the more so with a pair of briefs. This is, perhaps, the reason why, to see such an undeniably intimate drawing, one should get closer to it, even to the point of touching it. I would suggest that you lick it, either beforehand or afterwards, which will inevitably confer upon it a very seducing quality for the art lover. That’s why I draw not only knickers and what they conceal, but also pebbles, flowers, insects, Turkish delights, and so on. My drawings aren’t observational, but most of the time reminiscent, for that’s the only thing I keep in mind and focus on. Paul Armand Gette Paris, February 2018

en savoir plus
chargement...
chargement...