18/10/2019 - GALERISTES 2019

Une Anthologie de l'art français...
Jean-Pierre Bertrand (1937-2016)

On a pu dire que Jean-Pierre Bertrand était « le Robinson de l’art ». Telle était sa position, artiste important s’étant toujours tenu en lisière du monde de l’art, telle était aussi la genèse même de son oeuvre. Après avoir débuté dans le cinéma, c’est en effet la lecture du roman de Defoe qui guide les premières oeuvres de Jean-Pierre Bertrand, réalisées au mitan des années 1960. Aux installations filmiques et photographiques, dans la mouvance de l’art conceptuel, succèdent dans les années 1970 dessins, peintures et sculptures, émanations sensorielles de ses lectures, et notamment de l’impact de certains mots sur son imaginaire intime, réalisés avec ses matériaux de prédilection : les citrons, le miel et le sel. Avec ces éléments d’origine respectivement végétale, animale et minérale, Jean-Pierre Bertrand élabore un vocabulaire visuel alchimique et singulier, le papier non encollé se nourrissant des flux des précieuses substances, avant d’être enchâssé dans le métal et le verre. Après que des expositions importantes se furent succédées à partir de 1981 (ARC, Centre Pompidou, Documenta de Kassel, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Carré d’art de Nîmes…), Jean-Pierre Bertrand est choisi, en 1999, pour occuper l’intérieur du pavillon français lors de la 48e Biennale de Venise, qu’il emplit de gravats, d’or et de cédrats.


Some people have said that Jean-Pierre Bertrand was the ‘Robinson of art,’ referring both to his unique position as an important artist who always stayed on the fringes of the art world, and the genesis of his oeuvre. Indeed, while Jean-Pierre Bertrand started off his career in cinema, Daniel Defoe’s novel inspired him his very first works – filmic and photographic installations that he realised in the mid-1960s. They soon gave way to drawings, paintings and sculptures in the 1970s, which were all sensorial emanations of his various readings, and notably the impact of certain words on his imagination. He made these new Works with what would eventually become his materials of predilection: lemons, honey, and salt. These elements of vegetal, animal and mineral origins, respectively, allowed Jean-Pierre Bertrand to conceive a singular, alchemic visual lexicon, further feeding unpasted pieces of paper with flows of precious substances, before framing the resulting compositions within metal and glass. Following major exhibitions that succeeded one another from 1981 on (ARC, Centre Pompidou, Documenta in Kassel, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Carré d’art in Nîmes…), Jean-Pierre Bertrand was chosen, in 1999, to occupy the French pavilion at the 48th Venice Biennale, which he filled with rubble, gold and citrons.

en savoir plus

18/10/2019 - Présentation PUBLICATION "Une galerie - un graphiste,...

Nous sommes heureux de vous accueillir pour vous présenter notre dernière publication:

"UNE GALERIE - UN GRAPHISTE
GALERIE DE FRANCE - BERNARD BAISSAIT
1988-2018"

Éditions Galerie de France 2019
22 x 30 cm
232 pages couleur

Vendredi 18 octobre à 18h
à La Table d'hôtes du Café des Amis
en présence de Catherine Thieck, Bernard Baissait et Stéphane Corréard

Galeristes
Le Carreau du Temple
18-20 octobre 2019 / 12h-20h

en savoir plus

07/12/2018 - Gilles Aillaud, Papiers 1949-2003

Les Éditions Galerie de France / Fonds Gilles Aillaud
Les Éditions Loevenbruck
ont le plaisir de vous annoncer le parution de

Gilles Aillaud, Papiers 1949-2003,
préfacé par Jean Louis Schefer

édité à l’occasion de l’exposition
Gilles Aillaud, Papiers 1949-2003,
Villa Tamaris, 83500 La Seyne-sur-Mer

du 8/12/2018 au 18/03/2019.

en savoir plus
MORE